Arrêtez d’être à fond

On dit souvent que pour réussir, il faut se donner à fond. Effectivement, cela transmet une belle image de dynamisme. Même si cela apporte des résultats sur le court terme, sur le long terme c’est une grande erreur stratégique.

Note: Ce billet ne prône pas le fait de ne rien faire. Il essaie juste de donner quelques repères pour ne pas s’épuiser et garder l’équilibre.

Vous allez vous épuiser

La vie professionnelle n’est pas un sprint. C’est un marathon. Vous devez gérer votre énergie sur la durée. Trop en faire au début, cela signifie qu’à un moment donné (en général au mauvais), vous allez ressentir le fameux « coup de mou ».
Notre optimisme est directement lié à notre niveau de fatigue. Non seulement vous allez devoir faire face à des obstacles dans un état de fatigue mais en plus ils vous paraitront insurmontables.

Ce rythme va devenir ce que l’on attend de vous

Vous allez être à fond mais vous serez surement le seul à le savoir. Pour votre supérieur et vos collègues, vous serez surement à votre rythme de croisière.
Evidemment, dès que vous allez fatiguer un peu et en faire moins, la perception sera mauvaise car le niveau de référence que tous auront en tête sera erroné.

Plus de marge en cas de besoin ponctuel de faire plus

Arrêter d’être à fond c’est un principe. Comme tout principe, il y a des exceptions. Il faut parfois en faire un peu plus ponctuellement pour relever un challenge et/ou assoir sa position. Si vous êtes déjà au maximum de ce que vous pouvez réaliser, le pied au plancher, vous ne pourrez pas fournir cet effort supplémentaire et nécessaire.

C’est un cercle vicieux

Quand on est à fond, on perd le recul sur les activités que l’on réalise. Du coup on n’optimise pas sa façon de travailler ce qui engendre en retour une nouvelle surcharge.
La spirale peut être infernale et sans fin avec des risques tels que le burnout.
Outre l’impact pour vous même, on voit souvent que lorsque dans une même équipe certaines personnes se mettent à en faire trop, on assiste à une phénomène de surenchère entre collègues. Les effets sont dévastateurs sur le long terme à la fois pour les personnes et pour l’entreprise. Passé une période où le travail fait va augmenter, cela va conduire à un épuisement et à des frustrations qui finiront par ruiner le productivité ET la créativité.